Affichage de 49–72 sur 145 résultats

  • L’Homme et la Machine

    9,50 

    Pour le grec antique et l’homme du Moyen âge il existait un cosmos immuable, un système hiérarchique, un « ordo » éternel ; il existait pour Aristote comme pour saint Thomas d’Aquin. La notion même de l’ordre immuable de la nature était liée au principe de la téléologie objective. Et voici que la technique, sous la forme où elle triomphe dès la fin du XVIIIe siècle, détruit la foi en cet ordre éternel, et cela, d’une manière infiniment plus brutale et plus profonde que l’évolutionnisme. La technique est réaliste, elle ne reflète rien, elle crée une nouvelle réalité, tout en elle est présent. Elle soustrait l’homme aussi bien à la nature qu’à l’au-delà. La technique représente le dernier amour de l’homme qui est tout prêt, sous l’influence de cet amour, à modifier sa propre image. Commander le livre

  • L’idée Russe : Problèmes essentiels de la pensée russe au XIXe et début du XXe siècle

    15,50 

    Avec le XIXe siècle, le peuple russe, qui est longtemps demeuré à l’écart des grands courants culturels européens, prend conscience qu’il a quelque chose à apporter au monde. Les penseurs, méditant sur le destin et la vocation de la Russie, découvrent et actualisent ces valeurs longtemps méconnues. Une pensée originale naît qui révèle le dynamisme d’un peuple polarisé à l’extrême et enfermé dans ses contradictions. En Russie, tout est quête et recherche, perpétuel dépassement ; la pensée revêt un caractère prophétique et eschatologique. Les pages que Berdiaev consacre à des penseurs et écrivains comme Tolstoï, Dostoïevski, Herzen, Léontiev, parmi d’autres, sont sur ce point particulièrement significatives. L’issue logique de l’Idée Russe, c’est le chaos mouvant, la révolution mondiale… Jusqu’au jour où, les forces du mal ayant été extirpées, viendra la transfiguration du monde et l’avènement de la Cité céleste. Commander le livre

  • L’origine des cultes primitifs

    7,10 

    L’homme, a-t-on dit, est un animal religieux. — Ce privilège, les transformistes le lui contestent aujourd’hui ; d’autres, qui sont disposés à le lui reconnaître, douteraient volontiers qu’il fût pour lui un titre d’honneur. L’histoire des religions, semble-t-il, n’est guère que celle des superstitions du genre humain. Que sont les premiers dieux ? Des animaux, des arbres, des fontaines, des pierres, les astres. Et pour toutes ces divinités impuissantes ou ridicules l’humanité se prend de terreurs indicibles ; elle se déchire elle-même, elle couvre la terre de massacres et de sang ! En vérité, a-t-elle donc le droit d’être si fière de cet attribut de religiosité qui la met au-dessus des espèces animales les plus voisines ? N’est-on pas tenté de croire, avec Buckle, que la religion a fait, somme toute, plus de mal que de bien, et, avec Comte, qu’il est temps de dépouiller ce besoin de surnaturel, enfantine et funeste illusion de l’ignorance, et d’entrer enfin et à toujours dans l’âge viril de la science positive ? Commander le livre

  • L’Art Français : Origines, Art Roman et Art Gothique

    13,50 

    À l’époque préromane la Gaule romanisée s’affirme comme l’héritière de l’Antiquité et du Christianisme.
    L’expression première de notre art national, au XIe etXIIe siècles, est l’Art Roman il se caractérise principalement par un aspect massif des édifices et une grande sobriété des lignes. Ce que l’Art Roman attendait et pressentait, l’Art Gothique le réalise. Une pureté, une perfection de réalisation qui lui ont valu son rayonnement immense et une sorte de pérennité.
    Architecture et vitrail, peinture, sculpture. Dans ce récit passionnant l’auteur nous emmène à travers l’histoire et les arts. Un livre accessible et complet pour découvrir la splendeur de l’Art Français.
    Commander le livre

  • La Bataille de Bouvines

    6,80 

    Cette haute idée de la France, les ambitions de Philippe-Auguste en même temps que les résultats acquis de sa politique, c’est tout cela qui est en question, le jour de la bataille de Bouvines. Le 27 juillet 1214 est une date décisive, symboliquement forte pour l’histoire de la France. La Bataille de Bouvines marque un tournant par ses conséquences et son grand retentissement. Commander le livre

  • La Chanson de Roland

    6,50 

    « Ami Roland, sonnez votre olifant ; Charles, en train de franchir les défilés, l’entendra.  Je vous assure que les Francs retourneront,— À Dieu ne plaise, lui répond Roland, Que jamais homme vivant puisse dire Que j’ai sonné du cor pour des païens ! Mes parents n’en auront pas de reproche. Quand je serai dans la grande bataille Je frapperai mille et sept cents coups, Vous verrez de Durandal l’acier sanglant, Les Français sont bons et frappent en braves ; La bataille est merveilleuse et pesante, Olivier et Roland s’y comportent très bien. L’archevêque y rend plus de mille coups, Les douze Pairs ne sont point en retard. Les païens meurent par cents et par mille. Qui ne s’enfuit ne peut échapper à la mort ; Qu’il le veuille ou non, il y termine sa vie. Les Français y perdent leurs meilleurs champions,Ils ne reverront plus leurs frères, ni leurs parents, Ni Charlemagne qui les attend aux défilés. En France, il y a une tempête extraordinaire Un orage de tonnerre et de vent, De la pluie et du grésil démesurément. Commander le livre

  • La Colline inspirée

    13,99 

    Il est des lieux qui tirent l’âme de sa léthargie, des lieux enveloppés, baignés de mystère, élus de toute éternité pour être le siège de l’émotion religieuse. Ce sont les temples du plein air. Ici nous éprouvons, soudain, le besoin de briser de chétives entraves pour nous épanouir à plus de lumière. Une émotion nous soulève ; notre énergie se déploie toute, et sur deux ailes de prière et de poésie s’élance à de grandes affirmations.Tout l’être s’émeut, depuis ses racines les plus profondes jusqu’à ses sommets les plus hauts. C’est le sentiment religieux qui nous envahit. Il ébranle toutes nos forces. . Seuls des yeux distraits ou trop faibles ne distinguent pas les feux de ces éternels buissons ardents. Pour l’âme, de tels espaces sont des puissances comme la beauté ou le génie. Elle ne peut les approcher sans les reconnaître. Il y a des lieux où souffle l’esprit. Commander le livre

  • La Cour de Louis XIV

    11,90 

    On ne peut comprendre le rôle des femmes de Versailles qu’en étudiant d’abord le souverain qui fut l’âme de ce palais, et qui marqua de sa forte empreinte, non seulement son royaume, mais encore l’Europe tout entière. Jamais monarque n’exerça un pareil prestige personnel, et tout ce qui brillait autour de lui n’était qu’un pâle reflet de cette éblouissante lumière. Il faut observer le théâtre de cette destinée et montrer par quelle transformation miraculeuse un endroit triste et sombre, plein de sables mouvants et de marécages, sans vue, sans eau, sans forêt, fut façonné, pour ainsi dire, à l’image du Grand Roi, et devint une merveille, objet de l’admiration du monde entier. Commander le livre

  • La Crise du Monde Moderne

    8,60 

    Personne ne doute de la crise que connait actuellement notre civilisation. Le diagnostic posé par René Guénon se distingue fondamentalement de nombreuses interprétations actuelles : il n’est pas exagéré de dire qu’il est à contre-courant des doctrines dominantes de notre époque.Guénon oppose l’Orient à l’Occident, et à travers son analyse nous retrouvons nos préoccupations actuelles, en particulier sa critique de la civilisation matérielle de l’Occident.« Une civilisation qui ne reconnaît aucun principe supérieur, qui n’est même fondée en réalité que sur une négation des principes, est par là même dépourvue de tout moyen d’entente avec les autres. » René Guénon. Commander le livre

  • La Femme Française dans les Temps Modernes

    14,50 

    La condition de la Femme Française moderne recouvre de multiples aspects. En pénétrant dans les foyers l’auteur s’applique à retrouver les principes sur lesquels repose la famille traditionnelle. L’auteur poursuit dans la dimension littéraire et artistique, s’efforçant de déterminer la part de l’influence féminine. Dans les affaires publiques enfin, le rôle historique et politique de la femme. En ressort une étude passionnante et exhaustive de la condition des Françaises Modernes. Les personnalités s’effacent, les principes seuls demeurent. Commander le livre

  • La France contre les robots

    9,00 

    Dans La France contre les robots Georges Bernanos formule une violente critique de la société industrielle, il s’adresse à la « France immortelle « face à la « France périssable », des combinaisons politiques et des partis. Le machinisme moderne conduit à limiter la liberté des hommes, elle perturbe leur mode de pensée. Pour Bernanos la civilisation française est incompatible avec l’idéologie anglo-saxonne du progrès et de la technique. « Il y aura toujours plus à gagner à satisfaire les vices de l’homme que ses besoins » Commander le livre

  • La Guerre des Gaules : Texte intégral avec les cartes des campagnes et des batailles

    7,95 

    Vercingétorix décide de faire partir nuitamment tous ses cavaliers avant que les Romains n’achèvent leurs travaux d’investissement. En se séparant d’eux, il leur donne mission d’aller chacun dans leur pays et d’y réunir pour la guerre tous les hommes en âge de porter les armes. Il leur expose ce qu’ils lui doivent, et les conjure de songer à son salut, de ne pas le livrer aux tortures de l’ennemi, lui qui a tant fait pour la liberté de la patrie. Il leur montre que s’ils ne sont pas assez actifs, quatre vingt mille hommes d’élite périront avec lui. D’après ses calculs, il a tout juste trente jours de blé, mais il est possible, avec un strict rationnement, de subsister un peu plus longtemps encore. Après leur avoir confié ce message, il fait partir ses cavaliers en silence, pendant la deuxième veille, par le passage qui s’ouvrait encore dans nos lignes. Il réquisitionne tout le blé ; il décrète la peine de mort contre ceux qui n’obéiront pas ; il donne à chaque homme sa part du bétail; le blé, il le distribue parcimonieusement et peu à peu ; il fait rentrer dans la ville toutes les troupes qu’il avait établies sous ses murs. C’est par ces mesures qu’il s’apprête à attendre le moment où la Gaule le secourra, et qu’il règle la conduite de la guerre. Commander le livre

  • La Guerre en Flandre : Vue par un journaliste Américain

    8,20 

    Les correspondants militaires, seuls, peuvent avoir une vue d’ensemble, contemporaine des événements. Jusque vers la fin du XIXe siècle, ils formaient une corporation de spécialistes que les journaux puissants, les revues riches se disputaient à prix d’or. Dès qu’un conflit, quelque part dans le monde, mettait des armées en présence, ils accouraient pour observer et décrire au jour le jour. La Guerre en Flandre est le résumé tout chaud des observations faites d’après nature… Commander le livre

  • La Joconde et le Mystère de l’éternel féminin

    8,02 

    Au solstice de l’âge mûr, le mystère de l’Éternel-Féminin se dressa devant lui en la personne de Mona Lisa. Aussi troublante qu’éblouissante fut la lumière qui jaillit pour lui de ce miroir magique. Car il parut, aux yeux de l’homme et de l’artiste, que ce mystère contenait les deux autres et les contre-balançait dans son équilibre instable. La Joconde devint ainsi le nœud gordien de sa vie intérieure et de ses plus hautes conceptions.On se figure aisément ce qu’éprouva Léonard à sa première rencontre avec Mona Lisa. Ce fut sans doute une surprise violente, accompagnée d’un profond émerveillement et d’une dilatation subite de son être. Il avait étudié bien des types féminins, il avait connu et portraituré les femmes les plus distinguées de l’époque, celles que les poètes contemporains appelaient les héroïnes du siècle. Il avait rencontré de somptueuses courtisanes d’une perversité séduisante et raffinée, il avait effleuré des vierges candides et suaves, dignes de servir de modèles à ses madones. Mais jamais il n’avait rencontré de femme pareille à celle-ci, capable de produire par sa simple présence une commotion aussi forte. Commander le livre

  • La Mare au Diable

    6,90 

    Germain, veuf inconsolable, père de trois enfants, suit sans enthousiasme le conseil de son beau-père, le père Maurice, qui l’incite à chercher une nouvelle épouse. Il rendra donc visite à la riche veuve Guérin, qui habite Fourche, à douze kilomètres. On lui confie en même temps la petite Marie, jeune voisine pauvre, qu’il escortera aux Ormeaux, près de Fourche, où elle est engagée comme bergère. Les deux voyageurs emmènent un compagnon imprévu: Petit-Pierre, fils aîné du laboureur. Ayant pris un raccourci, ils s’égarent dans l’obscurité et le brouillard. Les voilà forcés de passer la nuit à la belle étoile: Germain, émerveillé des qualités de sa jolie compagne, tombe amoureux de la jeune fille, peu encline, lui confie-t-elle, à épouser un homme de son âge. Commander le livre

  • La Marine Française

    6,90 

    Les marins Français sont aussi bons que ceux de l’Angleterre. Voyez nos matelots des localités maritimes, ils sont excellents. Quant aux officiers, nous ne voulons pas rabaisser le mérite de ceux de l’Angleterre, mais il est un fait certain, c’est que les nôtres sont en général plus instruits, et aussi bons manœuvriers. Nous parlons de ceux d’aujourd’hui que quinze ans de navigation continue ont formés, de telle sorte que dans toutes les mers, ils peuvent se montrer avec avantage. La bravoure ne leur manquerait pas plus qu’elle n’a manqué à eux ou à leurs devanciers sous le règne de Napoléon. Le personnel de notre marine est riche en hommes braves. Commander le livre

  • La Mode par l’Image : Portraits de Femmes du XIIe au XVIIIe siècle

    12,15 

    La place de la femme a beaucoup évolué au cours de l’histoire. Certaines ont su user de charmes et de tactiques pour se démarquer et parvenir à leurs fins. L’étude de la mode à travers les siècles se révèle particulièrement enrichissante. Héloïse, Jeanne de Flandre , Anne de Bretagne, Isabeau de Bavière, Diane de Poitiers, Catherine de Médicis, Marie Thérèse d’Autriche…Portraits illustrés de Femmes qui ont marqué l’histoire par leur statut et leur beauté. Commander le livre

  • La Nationalité Bretonne dans l’Unité Française

    6,90 

    En 1491, Anne de Bretagne épouse le roi de France Louis XII. C’est l’épilogue de plus d’un siècle de conflits entre la monarchie centralisatrice et un véritable État. Après avoir étudié la Bretagne dans le long cours de sa vie nationale, il reste à la montrer conservant au sein de la grande unité française ses lois, ses libertés et ses mœurs. Quelles luttes constitutionnelles n’eut-elle pas à soutenir, malgré l’évidence de ses titres, et à quelles extrémités ne dut pas conduire durant trois siècles l’antagonisme permanent de la liberté provinciale contre l’arbitraire ministériel, l’institution monarchique. Commander le livre

  • La Nuit de Noël dans tous les Pays: Légendes et Tradition

    11,10 

    Quelles douces heures que celles des veillées de décembre et quel charme elles ont laissé dans nos souvenirs d’enfance ! Il suffira de se plonger dans la lecture de ces chapitres, pour retrouver tout l’intérêt de ces anciennes traditions de Noël. Quatre provinces ont particulièrement retenu notre attention : La Normandie, le Berry, la Provence et la Bretagne, des régions riches par les traditions qu’elles renferment. Voici le moment de revenir aux sources d’un Noël enraciné et populaire. Commander le livre

  • La Pesanteur et la Grâce

    7,00 

    Dans la Pesanteur et la Grâce Simone Weil philosophe et mystique chrétienne nous livre ses pensées d’une exceptionnelle profondeurs. Un esprit entièrement tourné vers la recherche de la vérité, sans compromis, exigeante, parfois tourmentée, mais toujours d’une grande justesse. La pesanteur est ce qui nous rattache à notre moi, ce qui le conserve, et la grâce ce qui ce transcende ce moi, ce qui l’emmène vers le divin. Un ouvrage majeur à méditer. Commander le livre

  • La Petite Sirène : Conte avec illustrations

    4,00 

    Lorsque sa tête apparut à la surface de la mer, le soleil venait de se coucher ; mais les nuages brillaient encore comme des roses et de l’or, et l’étoile du soir étincelait au milieu du ciel. L’air était doux et frais, la mer paisible. Près de la petite sirène se trouvait un navire à trois mâts. La petite sirène nagea jusqu’à la fenêtre de la grande chambre, et, chaque fois que l’eau la soulevait, elle apercevait à travers les vitres transparentes une quantité d’hommes magnifiquement habillés. Le plus beau d’entre eux était un jeune prince aux grands cheveux noirs, âgé d’environ seize ans… Commander le livre

  • La popularité de Napoléon

    6,00 

    Napoléon s’est merveilleusement acquitté de la seule mission qu’il eût reçue du ciel, celle de préparer le terrain pour un lointain avenir. Foudroyant symbole de l’égalité révolutionnaire et du droit souverain du génie, le soldat-roi résumait dans sa personne les idées même qu’il avait vaincues, et dont il aspirait la sève. Deux choses sont donc à distinguer dans Napoléon, deux choses qui donnent la clé de tant de jugements incohérents, de tant de contradictions apparentes : sa mission et sa politique, son œuvre et sa volonté. Par l’une, il marcha toujours vers le but assigné à sa vie, lors même que par l’autre il sembla vouloir s’en détourner. C’est pour cela que l’instinct du peuple l’absout dans ses fautes et le glorifie jusque dans ses abaissements. Le sceau de la Providence est sur cette tête ; elle est sacrée pour l’humanité tout entière. Commander le livre

  • La Russie et l’Église universelle

    12,80 

    Le caractère profondément religieux et monarchique du peuple russe, quelques faits prophétiques dans son passé, la masse énorme et compacte de son Empire, la grande force latente de l’esprit national en contraste avec la pauvreté et le vide de son existence actuelle — tout cela paraît indiquer que la destinée historique de la Russie est de fournir à l’Église Universelle le pouvoir politique qui lui est nécessaire pour sauver et régénérer l’Europe et le monde.Si la Russie est appelée à apporter sa parole au monde, ce n’est pas des régions brillantes de l’art et des lettres, ni des hauteurs superbes de la philosophie et des sciences, — ce n’est que des sommets sublimes et humbles de la religion que cette parole doit retentir. Commander le livre

  • La Symbolique de Notre Dame : Trois Églises et Trois Primitifs

    12,03 

    C’est à Victor Hugo, à Montalembert, à Viollet-le-Duc, que nous devons le réveil de louanges dont se pare maintenant l’art gothique, si méprisé par le XVIIe et le XVIIIe siècles, en France. L’âme des cathédrales existe. La symbolique est la science d’employer une figure ou une image comme signe d’une autre chose, elle a été la grande idée du Moyen Âge, sans elle, rien de ces époques lointaines ne s’explique. Comprenons qu’ici-bas tout est figuré, que les êtres et que les objets visibles sont les images lumineuses des choses invisibles, exprimées avec les formes matérielles variées de la vitre et de la pierre. Commander le livre